Actualités

Les médias sont-ils libres?

"Les médias sont-ils libres ?", c’est la question à laquelle tenteront de répondre Jean-Jacques Jespers (ancien journaliste et professeur à l’ULB), Michel Collon (journaliste indépendant) et Thierry Fiorilli (éditorialiste-journaliste au quotidien “Le Soir”) au cours d'une conférence-débat ce 26 avril à l’Université Libre de Bruxelles. Plus d'infos

Articles associés

Qui est en ligne ?

Nous avons 53 invités en ligne

Rejoignez-nous

Rejoignez-nous sur FacebookSi vous voulez nous suivre sur Twitter

Statistiques

Membres : 144
Contenu : 1850
Liens internet : 3
Affiche le nombre de clics des articles : 2362618

Rédaction

. Se connecter
Twitter et Facebook, utilisés pour donner des nouvelles lors de catastrophes. PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Anouck Flon   
Mardi, 02 Mars 2010 07:57

On l'avait vu dernièrement lors de la catastrophe de trains de Buizingen, très vite des groupes de soutien s'étaient formés pour adresser condoléances et encouragements aux victimes. Mais, au-delà de ces marques de sympathie et de soutien, beaucoup de pseudos se voulaient également rassurants, expliquants par exemple, que l'auteur avait échappé au pire.

"Je dois avoir une bonne étoile. J'étais malade ce jour-ci, je n'ai donc pas pris le train de la catastrophe", écrivait Marie dans son pseudo Facebook. "Ouf, je suis sain et sauf, sorti en bon état de ce convoi mortuaire",ponctuait David sur son Twitter.

Plus loin de chez nous, les Chiliens se sont rués sur Twitter et Facebook après le séisme de ce samedi 27 février. Un buzz énorme a donc envahi les réseaux sociaux.

"A 3h34, je me suis réveillé. Je tremblais. Cela m'a pris une seconde pour me rendre compte que c'était fort, très fort, et je me suis levé d'un bond du lit pour faire ce qu'on apprend à tous les enfants au Chili en cas de séisme: s'éloigner des fenêtres et se mettre sous le chambranle de la porte", raconte Cony Stur sur Twitter via son GSM. "Sans lumière, les lignes téléphoniques coupées, sans internet, ni télévision ni une radio à piles, ma seule source d'information sur ce qu'il se passait a été Twitter pendant les cinq heures qui ont suivi, vu que miraculeusement le réseau 3G fonctionnait sans problèmes", rajoute-t'il.

Et, le même phénomène a également été constaté sur Facebook. "Si quelqu'un peut appeler chez moi et me donner des signes qu'ils vont bien, je le remercierai", demande Carlos Jaque. Et, un de ses amis de lui répondre quelques instants plus tard:"J'ai eu ton père, mais l'appel a été coupé, je suppose qu'ils vont bien".

Les réseaux sociaux deviendraient donc également un outil de recherches des personnes disparues. Ils serviraient à rassurer les proches de manière massive. En effet, plus la peine d'envoyer des sms individuels, en peu de temps Facebook et Twitter annonce à vos connaissances aux quatre coins du monde que vous êtes sains et saufs. A noter toutefois que rien ne vaut un appel de vive voix pour rassurer le proche inquiet plutôt qu'un message bref envoyé via une interface sociale.

 

Sources: RTBF (pour les citations chiliennes), mangetamain.fr (pour la photo de twitter)

Commentaires
Ajouter un nouveau Rechercher
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
Saisissez le code que vous voyez.

3.26 Copyright (C) 2008 Compojoom.com / Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

 
Web Design by MangoGem A Division of U.E.G.U.E.G. .Valid XHTML and CSS.