Actualités

Les médias sont-ils libres?

"Les médias sont-ils libres ?", c’est la question à laquelle tenteront de répondre Jean-Jacques Jespers (ancien journaliste et professeur à l’ULB), Michel Collon (journaliste indépendant) et Thierry Fiorilli (éditorialiste-journaliste au quotidien “Le Soir”) au cours d'une conférence-débat ce 26 avril à l’Université Libre de Bruxelles. Plus d'infos

Qui est en ligne ?

Nous avons 60 invités en ligne

Rejoignez-nous

Rejoignez-nous sur FacebookSi vous voulez nous suivre sur Twitter

Statistiques

Membres : 144
Contenu : 1850
Liens internet : 3
Affiche le nombre de clics des articles : 2360285

Rédaction

. Se connecter
Les pubs "cachées" autorisées PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Gil Durand   
Mardi, 10 Février 2009 09:40

Le Parlement de la Communauté française de Belgique a adopté à l'unanimité le décret de transposition de la directive européenne sur les Services de Médias Audiovisuels (SMA). Désormais, le placement de produits publicitaires au sein même des programmes sera, sous certaines conditions, autorisé.

La ministre de la Culture et de l'Audiovisuel Fadila Laanan a fait adopter mardi dernier son texte transposant la directive européenne SMA. "Ce texte permet toujours de protéger le consommateur, explique Pascal Sac, porte-parole de Fadila Laanan. Mais il ouvre néanmoins certaines portes, il faut rester réaliste."

En résumé, le décret assouplit globalement les règles pour la publicité et surtout, autorise sous certaines conditions le placement de produits au sein des émissions, y compris d'information - excepté le JT. "Il faut tout de même noter que nous sommes plus strictes par rapport à d'autres pays européens, précise le porte-parole de la ministre. Nous n'avons pas complètement ouvert les vannes mais nous n'avons pas dit totalement non à tout non plus. Il faut une régulation réaliste".

En effet, Fadila Laanan craint qu'un cadre trop strict pourrait pousser certains opérateurs à ne pas s'installer en Communauté française. "Il faut prendre conscience que la RTBF évolue dans un environnement que nous ne contrôlons pas, continue Pascal Sac. La Communauté française n'a pas de pouvoir sur les chaînes étrangères (NDLR: RTL-TVI, TF1, France Télévisions...)"

L'argument financier est évidement à prendre en considération dans cette décision. "Si nous pouvions avoir une chaîne publique sans publicité, nous serions ravi, commente encore Pascal Sac. Mais ce n'est pas le cas, la RTBF a besoin des revenus de la publicité." Admettons. Mais la publicité insidieusement insérée dans les émissions est-elle la meilleure solution ?

Pas (encore) de réaction officielle ni chez Vigilance Action Pub (VAP), ni à l'Association des Journalistes Professionnels (AJP). VAP précise malgré tout ne pas être satisfait de l'autorisation dans les programmes d'une "publicité déguisée" et aurait souhaité des règles "plus strictes". Á l'AJP, on avait déjà exprimé son inquiétude face à ce décret et on se dit "vigilant de la présence et donc pression" de la publicité dans les émissions, en précisant cependant que "tout restait à examiner".

Site Web de Fadila Laanan: http://www.fadilalaanan.net/

Commentaires
Ajouter un nouveau Rechercher
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
Saisissez le code que vous voyez.

3.26 Copyright (C) 2008 Compojoom.com / Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

 
Web Design by MangoGem A Division of U.E.G.U.E.G. .Valid XHTML and CSS.