Actualités

"Avorter à 20 ans. Décision intime"

Suite du cycle "Sex and the University", organisé par le centre de planning familial Aimer à l'ULB. Ce mardi 3 mai, c'est le droit à l'interruption volontaire de grossesse qui est mis en avant, avec la projection du film "If These Walls Could Talk" et les témoignages d'anciens et actuels médecins, accueillants et animateurs d'Aimer à l'ULB, pionnière dans la lutte pour le droit à l'avortement. L'événement aura lieu dans la Salle Dupréel. Plus d'infos.

Articles associés

Qui est en ligne ?

Nous avons 63 invités en ligne

Rejoignez-nous

Rejoignez-nous sur FacebookSi vous voulez nous suivre sur Twitter

Statistiques

Membres : 144
Contenu : 1850
Liens internet : 3
Affiche le nombre de clics des articles : 2362635

Rédaction

. Se connecter
Facebook, Google et Twitter en Egypte : liberté ou publicité ? PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Gautier Piatek   
Mardi, 08 Février 2011 20:20

egypteAlors que les révoltes continuent en Egypte, trois grandes figures de proue d'internet s'engagent dans la lutte citoyenne : Google, Twitter et Facebook. Mais est ce que les réseaux sociaux s'engagent réellement ? N'y a t-il pas des volontés cachées derrière ces actes dits citoyens?

Selon certains médias comme WorldNews et LCI, Facebook ou Twitter seraient à l'origine les déclencheurs des révoltes qui ont lieu actuellement en Tunisie, en Égypte ou au Maroc. Quelle influence a réellement un réseau social lorsqu'un peuple décide de se soulever contre le gouvernement actuellement en place ? Si on se place du point de vue du gouvernement égyptien, cela peut ressembler à un instrument de communication dangereux : les autorités égyptiennes ont ainsi coupé internet pendant 5 jours. Une pratique qui n'avait jamais été envisagée sauf en Birmanie (les deux fournisseurs d'accès à internet de la Birmanie appartiennent à l'État). Mis à part le site de la Bourse égyptienne, aucun site égyptien n'était accessible depuis l'étranger, et aucun égyptien n'avait accès aux sites web étrangers.

Le téléphone arabe

L'Égypte, avec plus de 80 millions d'habitants, ne possède que 1 190 611 personnes ayant accès à l'ADSL (selon l'estimation de la National Telecommunication Regulatory Autonomy d'Égypte), et même si plusieurs personnes se partagent une connexion internet, cela ne correspond qu'à seulement 1/8 de la population environ. Même constat en Tunisie avec 400 000 abonnés à l'ADSL (4% de la population). Même si peu de personnes ont accès au web, et par extension, aux réseaux sociaux, les manifestants étaient toujours dans la rue. L'information a donc continué quand les réseaux sociaux étaient coupés via le bouche à oreille, le "téléphone arabe".

Un acte citoyen pas si innocent que cela


Du point de vue de Facebook,de Twitter, ou encore Google, il paraissait honteux de priver les 80 millions d'égyptiens d'internet. Résultat : Facebook, avec ses 5 millions de membres égyptiens, a diffusé un communiqué où il indiquait que "personne ne devrait être privé d'accès à internet".
Twitter a permis aux égyptiens d'envoyer des messages via un téléphone classique. Quant à Google, il a permis aux manifestants via CitizenTube, la chaine d'information politique de Youtube, d'envoyer leurs vidéos sur le net. Enfin certaines retransmissions en direct d'Al-Jazeera étaient disponibles sur le même site.

Est-ce juste un acte gratuit de citoyenneté ? Comme l'explique Michael Connor, le responsable du site Business Ethics, les 3 sociétés phares de la Toile "devaient faire quelque chose. Leurs clients attendent d'eux certaines actions". Promouvoir la liberté d'internet et par là même jouir d'une bonne publicité : un coup double pour ces sociétés qui ne possèdent pas de succursales en Égypte, et par conséquent ne prennent pas de risques.

Commentaires
Ajouter un nouveau Rechercher
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
Saisissez le code que vous voyez.

3.26 Copyright (C) 2008 Compojoom.com / Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

 
Web Design by MangoGem A Division of U.E.G.U.E.G. .Valid XHTML and CSS.