Actualités

Les médias sont-ils libres?

"Les médias sont-ils libres ?", c’est la question à laquelle tenteront de répondre Jean-Jacques Jespers (ancien journaliste et professeur à l’ULB), Michel Collon (journaliste indépendant) et Thierry Fiorilli (éditorialiste-journaliste au quotidien “Le Soir”) au cours d'une conférence-débat ce 26 avril à l’Université Libre de Bruxelles. Plus d'infos

Qui est en ligne ?

Nous avons 73 invités en ligne

Rejoignez-nous

Rejoignez-nous sur FacebookSi vous voulez nous suivre sur Twitter

Statistiques

Membres : 144
Contenu : 1850
Liens internet : 3
Affiche le nombre de clics des articles : 2361118

Rédaction

. Se connecter
Syndicats et fantômes contre l'évasion fiscale PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Martin Vachiery   
Mercredi, 09 Février 2011 16:34

Les syndicats chrétiens et socialistes, une soixantaine d’associations et…des fantômes étaient au rendez-vous ce mercredi au pied du ministère des Finances à Bruxelles. Réunis sous la bannière du "Réseau pour la justice Fiscale", ils lancent une grande pétition pour un "impôt plus juste".

Il est 10h30 quand les différentes associations font leur arrivée devant la gare du Nord. Par petites grappes de manifestants, arrivés en groupe, la place se remplit petit à petit et se colore de rouge et de vert. Jusque-là rien de bien original, la manifestation est soutenue par la Fédération générale du travail de Belgique (FGTB), par la Confédération des syndicats chrétiens de Belgique (CSC) et leurs pendants néerlandophones. Soit les plus grandes délégations de Belgique en termes d’adhérents.

Ce qui surprend plus le regard des touristes, ce sont ces fantômes qui semblent voler d’un coin à l’autre devant les objectifs des photographes et des caméramans. Des fantômes sensés symboliser "la mystérieuse fuite des capitaux vers l’étranger" comme l’explique Sarah, militante d’Oxfam, sous sa cape blanche.

 

Une tournée des partis

Si tout ce petit monde est là aujourd’hui, c’est pour lancer une grande pétition, relayée sur le web. Dans celle-ci, on retrouve six revendications ayant pour objectif d’obtenir un équilibre budgétaire équitable en Belgique, mais aussi trois revendications à l’échelle européenne réclamant plus de transparence financière.

Présentée dans un petit feuillet décoré de ce fameux fantôme fiscal, cette pétition a été déposée par les représentants syndicaux et associatifs au Secrétaire d’Etat adjoint au Ministre des Finances, Bernard Clerfayt. Plus tard dans l’après-midi, cette petite délégation a fait un passage rue des Deux-Eglises, au siège du CDH, pour s’entretenir avec Catherine Fonck. La tournée politique s’est achevée en fin d’après-midi à la Maison des Parlementaires avec des élus du Parti Socialiste, dont Guy Coeme et Marie Arena.

Le spectre de l'austérité

Mais au-delà de cette petite mise en scène, l’objectif premier du "Réseau pour la justice Fiscale" est d’exercer dès à présent une pression sur le gouvernement en affaires courantes, dans le domaine économique. A la lutte contre l’évasion fiscale s’ajoute surtout une grogne contre les mesures d’austérité annoncées.

Dans cette actualité socio-politique tendue, ce mouvement va tenter de mettre à l’agenda leurs exigences fiscales et peser sur la préparation du budget. Des revendications qui viendront peut-être encore plus compliquée la tâche du toujours Premier Ministre Yves Leterme, qui fait face au refus partiel de l’accord interprofessionnel.

Dans une optique plus globale, ces fantômes étaient aussi là pour rappeler que le spectre irlandais, espagnol ou grec plane toujours sur l’Europe

 

Martin Vachiery

Photo: Martin Vachiery

Commentaires
Ajouter un nouveau Rechercher
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
Saisissez le code que vous voyez.

3.26 Copyright (C) 2008 Compojoom.com / Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

 
Web Design by MangoGem A Division of U.E.G.U.E.G. .Valid XHTML and CSS.