Actualités

Festival du Court Métrage Etudiant !
Ce samedi 30 avril aura lieu la quatrième édition du "Polycule". Ce Festival du Court Métrage Etudiant, organisé par le Cercle Polytechnique, permet chaque année à une trentaine de jeunes réalisateurs de projeter leurs oeuvres de fiction ou d'animation et d'être jugé par un jury de professionnels des arts de la scène et du cinéma. Cinq prix, allant de 100 à 600 €, récompenseront les plus talentueux. Ouverture des portes de la Salle Dupréel (Bâtiment S) dès 18 heures. Plus d'infos.

Articles associés

Qui est en ligne ?

Nous avons 87 invités en ligne

Rejoignez-nous

Rejoignez-nous sur FacebookSi vous voulez nous suivre sur Twitter

Statistiques

Membres : 144
Contenu : 1850
Liens internet : 3
Affiche le nombre de clics des articles : 2363192

Rédaction

. Se connecter
Etude sur les rats de bibliothèques universitaires PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Gautier Piatek   
Vendredi, 18 Février 2011 16:46
ratDeux sociologues, Mariangela Roselli, et Marc Perrenoud, ont réalisé une étude de 200 heures sur le comportement des étudiants en bibliothèque universitaire ainsi que leur réactions face à l'offre proposée dans ces lieux d'études.

 

Les bibliothèques universitaires ont du s'adapter à leur nouveau public : wifi, ordinateur pour consulter les livres disponibles, espace d'étude... Tout est bon pour s'adapter aux étudiants en soif de savoir et de connaissances mais aussi de calme. Suite à l'évolution des outils de recherche et de documentation ainsi que l'évolution des technologies de l'information et de la communication, les étudiants ont changé leur manière d'agir dans une B.U.


L’enquête est localisée dans un établissement de formation en lettres et sciences humaines au public majoritairement féminin (23 500 étudiants dont deux tiers de femmes), situé à Toulouse, dans un quartier populaire. L'étude se divise en 3 points :

- quel type de personne fréquente la B.U. ?
- quelles sont les relations des usagers à la B.U. et aux dispositifs de recherche et de documentation ?
- que font les usagers dans les espaces consacrés à la recherche et à la lecture ?

Cette étude sociologique analyse donc les usages et les pratiques des étudiants en bibliothèque, mais surtout observe la manière dont les étudiants s'approprient l'espace et les supports (livres, document numériques, etc). Après 18 mois d'observation ainsi qu'une soixantaine d'entretiens individuels, les 2 sociologues ont réussi à dégager 5 profils d'utilisateurs en B.U.

Les 5 profils

Voici donc les 5 profils que vous êtes susceptibles de rencontrer en bibliothèque universitaire :

- les "usagers de la B.U. comme salle d’étude" : ils utilisent souvent des supports emportés comme des photocopies, des notes, et utilisent peu les livres à disposition. Ils s'investissent dans les révisions, et s'impose une rigueur intellectuelle en travaillant à la bibliothèque.


- les "errants de l’université de masse" : ils représentent les individus peu lettrés ou peu préparés au travail universitaire autonome. Sous-divisé en 2 catégories, les "apprentis étudiants" et les "touristes", on les reconnait à leur baladeur mp3 ou au fait qu'ils aillent sur internet "pour passer le temps".


- les "usagers de bonne volonté" : ils s'agit d'étudiants qui n'hésitent pas à solliciter le personnel de la bibliothèque dans leurs recherches universitaires, ou encore un investissement complet dans le travail scolaire. Généralement, ce sont eux que l'on voit en période de blocus, ou ceux qui préparent leur mémoire par exemple.


- les "internautes" : cela concerne ceux "qui viennent au texte en passant par l'écran", ils peuvent tout aussi bien faire des recherches privées sur des sites commerçants que des recherches studieuses. Il se trouve qu'il sont d'ailleurs plus à l'aise pour faire des recherches par clavier plutôt qu'avec une encyclopédie.


- les "autonomes", les "usagers critiques" : Complètement familiarisé avec des pratiques avancées, régulières et autonomes de la recherche ou de l'emprunt. On les sub-divise en 3 catégories : les "experts formés à la recherche informatisée", les "sédentaires", qui généralement empruntent une collection complète (archives, revues), et enfin les "nomades pressés", qui passent rapidement à la B.U. pour aller retirer des références repérées à distance (via internet par exemple).


Et hors catégorie :

-les "passagers clandestins" : Ce ne sont ni des étudiants, ni des chercheurs, il passent à la bibliothèque simplement pour prendre des nouvelles via les sites d'information de leur pays d'origine sur les ordinateurs mis à disposition.

Fait intéressant, les "autonomes" sont ceux qui ont un rapport au livre assez particulier. Ils arrivent à esquiver les lectures intensives et obligatoires, mais maitrisent l'introduction aux thèses, et les recherches numériques permettant de trouver des synthèses réalisées par d'autres, afin de les utiliser pour des bibliographies ou des mémoires, sans forcément citer leurs auteurs. Ces "autonomes" ont donc compris les règles du jeu scolaire, sans respecter les règles de l'univers des
Lettres.

Et vous, dans quel profil vous trouvez-vous ?

 Plus d'information :

livre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mariangela Roselli & Marc Perrenoud, Du lecteur à l'usager. Ed. P U Du Mirail

 

 

 

source : laviedesidees.fr

 

Commentaires
Ajouter un nouveau Rechercher
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
Saisissez le code que vous voyez.

3.26 Copyright (C) 2008 Compojoom.com / Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

 
Web Design by MangoGem A Division of U.E.G.U.E.G. .Valid XHTML and CSS.