Articles associés

Qui est en ligne ?

Nous avons 56 invités en ligne

Rejoignez-nous

Rejoignez-nous sur FacebookSi vous voulez nous suivre sur Twitter

Statistiques

Membres : 144
Contenu : 1850
Liens internet : 3
Affiche le nombre de clics des articles : 2362624

Rédaction

. Se connecter
Les prénoms 2.0 PDF Imprimer Envoyer
Écrit par JARRY Martin   
Mardi, 22 Février 2011 15:59

Les nouveaux parents d'aujourd'hui trouvent des prénoms toujours plus farfelus pour leurs enfants. Et la culture web est devenue une bonne source d'inspiration, comme en témoigne la récente naissance de la petite Facebook. 

S’il est quelque chose que l’on ne choisit pas, c’est bien son prénom. Il nous est donné à la naissance, et on doit l’assumer durant tout le reste de notre vie. Et tant pis s’il ne nous plait pas. Mais quelque chose vient compliquer la donne. Les parents d’aujourd’hui se donnent de plus en plus de mal et rivalisent d’inventivité lorsqu’il s’agit de trouver un mignon petit sobriquet à leur cher bambin. Résultats : les officiers d’Etat-civil voient se multiplier des idées de plus en plus étranges, voire parfois carrément farfelues telles que Crytal, Caner ou encore Fanta. 

Mais à l’heure d’Internet, l’inspiration va bon train. Le dernier exemple en date, c’est la naissance de la petite "Facebook", en Égypte, le 18 février 2011. Ses parents ont décidé de la prénommer ainsi afin de rendre hommage au rôle crucial joué par le réseau social dans la révolution égyptienne de ce début d’année 2011. Depuis quelques semaines, Facebook est devenu en Égypte l’emblème-même de la liberté. Du coup, pas étonnant de retrouver un tel engouement autour de ce joyeux fait divers.

 

 

 

 

 

Des petits Yahoo, Google ou @...

Mais que l’on ne s’y trompe pas, cette mode du "prénom 2.0" n’a pas attendu les évènements égyptiens pour éclater au grand jour. Elle est en effet déjà  bien présente depuis plusieurs années, et dans beaucoup d’autres pays. Des pays où la législation sur l’Etat civil est évidemment très souple et laisse une grande liberté de choix aux parents. 

En 2007, un petit mexicain a ainsi reçu le doux prénom de Yahoo, après que ses parents se sont rencontrés via le portail web du même nom. Un peu plus court, mais toujours dans la thématique internet, un couple de chinois a voulu appeler son enfant « @ », arguant qu’ils aimaient ce symbole grâce auquel des millions de personnes s’envoyaient des mails chaque jour.  En Suède, cette fois, c’est un petit Google qui a vu le jour. Il a été appelé ainsi parce que son papa aimait les services proposés par la firme américaine.

 

 


En Belgique, c'est classique.

Mais en Belgique, la législation concernant les prénoms est assez stricte, comme nous le confirme Julie Dobbelaere, secrétaire d’administration au service démographie de l’Etat-civil à la ville de Bruxelles : « nous refusons tous les prénoms qui pourraient porter préjudice à l’enfant dans sa vie future. » Pour cela, elle se réfère à la loi du 15 avril 1987 sur les noms et prénoms ainsi qu’à la circulaire du 24 mars 1988 stipulant que  les prénoms absurdes, choquants ou ridicules doivent être refusés. » Donc, selon elle, « il est aujourd’hui impossible, dans notre pays, d’imaginer appeler son enfant Facebook ou de lui donner tout autre prénom issu de la culture web. »

Quoiqu’il en soit, les prénoms un brin plus classiques ont toujours la côte du côté de la Belgique. On en veut pour preuve la répartition des prénoms les plus donnés ces dernières années (statistiques arrêtées à 2008), dominée par Emma chez les filles et par Noah chez les garçons. Et quand bien même  la Belgique dépasserait les 1 000 jours sans gouvernement,  on ne pourrait donc pas voir entrer "Twitter" dans ce classement. Quel dommage...

 

 

Commentaires
Ajouter un nouveau Rechercher
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
Saisissez le code que vous voyez.

3.26 Copyright (C) 2008 Compojoom.com / Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

 
Web Design by MangoGem A Division of U.E.G.U.E.G. .Valid XHTML and CSS.