Qui est en ligne ?

Nous avons 67 invités en ligne

Rejoignez-nous

Rejoignez-nous sur FacebookSi vous voulez nous suivre sur Twitter

Statistiques

Membres : 144
Contenu : 1850
Liens internet : 3
Affiche le nombre de clics des articles : 2362642

Rédaction

. Se connecter
Wikileaks : Les révélations sur Guantanamo PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Dagmara Klek   
Mardi, 26 Avril 2011 12:36

 

Une nouvelle sortie de Wikileaks  met l’administration Obama dans l’embarras. Des documents militaires, transmis à des quotidiens occidentaux, prouvent que les États-Unis détiennent des centaines de personnes innocentes à Guantanamo alors que des prisonniers à « haut risque » sont relâchés dans la nature.

 

La bombe a été transmise par Wikileaks à des dizaines de quotidiens européens et américains entre le dimanche 24 et le lundi 25 avril. Il s’agit de documents militaires datant de 2002 à 2009 et concernant les personnes détenues à la prison de Guantanamo, soit environ 700 prisonniers. Des documents « choc » qui mettent, une nouvelle fois, en cause la gestion et la légitimité des libérations et emprisonnements dans Guantanamo.

Selon le New York Times, 200 prisonniers définis comme dangereux car constituant "une menace future contre les Etats-Unis ou contre les intérêts des Etats-Unis" auraient été relâchés ou expatriés lors des purges de Guantanamo, le gouvernement américain se sentant sous pression à ce moment-là. Alors que des personnes innocentes seraient encore derrière les barreaux.

Des documents qui révèlent également des projets de futurs attentats de l’organisation « Al-Qaïda » ont été publiés par le site web de « Der Spiegel ». L’hebdo allemand annonce que l’organisation terroriste projetait de commettre un attentat à l'aéroport londonien d'Heathrow suivant le modèle du 11 septembre 2001.

La Maison Blanche regrette la publication de ces informations et se défend en assurant avoir "fait tout ce qu'elle pouvait pour agir avec le plus grand soin et la plus grande application dans le transfère des détenus de Guantanamo".
172 personnes sont encore détenues dans la prison située sur la base navale américaine de Cuba. Les États-Unis ont réitéré début avril leur intention de fermer Guantanamo.
 
 
Sources:
rtbf.be 
lesoir.be
 
image: 

 

Commentaires
Ajouter un nouveau Rechercher
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
Saisissez le code que vous voyez.

3.26 Copyright (C) 2008 Compojoom.com / Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

 
Web Design by MangoGem A Division of U.E.G.U.E.G. .Valid XHTML and CSS.