Actualités

Festival du Court Métrage Etudiant !
Ce samedi 30 avril aura lieu la quatrième édition du "Polycule". Ce Festival du Court Métrage Etudiant, organisé par le Cercle Polytechnique, permet chaque année à une trentaine de jeunes réalisateurs de projeter leurs oeuvres de fiction ou d'animation et d'être jugé par un jury de professionnels des arts de la scène et du cinéma. Cinq prix, allant de 100 à 600 €, récompenseront les plus talentueux. Ouverture des portes de la Salle Dupréel (Bâtiment S) dès 18 heures. Plus d'infos.

Qui est en ligne ?

Nous avons 77 invités en ligne

Rejoignez-nous

Rejoignez-nous sur FacebookSi vous voulez nous suivre sur Twitter

Statistiques

Membres : 144
Contenu : 1850
Liens internet : 3
Affiche le nombre de clics des articles : 2362660

Rédaction

. Se connecter
Belgique : procès pour délit de presse PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Sarah Rentmeister   
Jeudi, 28 Avril 2011 12:08
La Belgique pourrait se diriger vers un procès d’assise pour délit de presse. C’est un cas exceptionnel. Les accusés sont deux écrivains journalistes et la cause serait des propos injurieux et calomnieux à l'encontre d'un ancien Premier Ministre belge, Paul Vanden Boeynants.

C’était en 2001, Jean Nicolas, journaliste d’investigation et son collègue et associé Frédéric Lavachery publiaient un livre avec comme titre “Dossier pédophilie : le scandale de l’affaire Dutroux”, enquêtant sur les failles de l’instruction et les relations de l’Etat dans cette affaire. Dans cet ouvrage, les auteurs auraient attribué à Paul Vanden Boeynants, ancien Premier Ministre belge, des comportements sexuels douteux. Le début d’une longue série de démarches… depuis que les enfants du politicien ont porté plainte au pénal.

Chronologiquement, l’affaire a été vue par la Chambre du conseil et par la Chambre des mises en accusation de Bruxelles qui avait déclaré les faits comme étant prescrits, tout en reconnaissant un délit de presse. La famille Vanden Boeynants s’est pourvue en cassation. La Cour a donc “cassé” la décision. Les deux instances ont revu les faits et déclaré que la prescription de trois mois pour les fonctionnaires publics dans l’exercice de leurs fonctions ne s’appliquait pas. Jugement qui ne plait pas à l’accusé mais cette fois, la Cour a donné raison aux deux chambres et le procès peut donc avoir lieu. Les deux auteurs sont donc renvoyés devant la Cour d’assises, ce qui est d’ailleurs très rare en ce qui concerne les délits de presse. Le dernier cas de ce type remonte à 1994.
 
Photo : Laprovince.be
Commentaires
Ajouter un nouveau Rechercher
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
Saisissez le code que vous voyez.

3.26 Copyright (C) 2008 Compojoom.com / Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

 
Web Design by MangoGem A Division of U.E.G.U.E.G. .Valid XHTML and CSS.