Actualités

Les médias sont-ils libres?

"Les médias sont-ils libres ?", c’est la question à laquelle tenteront de répondre Jean-Jacques Jespers (ancien journaliste et professeur à l’ULB), Michel Collon (journaliste indépendant) et Thierry Fiorilli (éditorialiste-journaliste au quotidien “Le Soir”) au cours d'une conférence-débat ce 26 avril à l’Université Libre de Bruxelles. Plus d'infos

Qui est en ligne ?

Nous avons 76 invités en ligne

Rejoignez-nous

Rejoignez-nous sur FacebookSi vous voulez nous suivre sur Twitter

Statistiques

Membres : 144
Contenu : 1850
Liens internet : 3
Affiche le nombre de clics des articles : 2362659

Rédaction

. Se connecter
Deux photographes belges primés aux Nikon Awards PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Sophie Fluyt   
Mardi, 03 Mai 2011 13:18

 

Deux photographes, le Bruxellois Olivier Papegnies et l’Anversoise Katrijn Van Giel, ont été récompensés par le Nikon Press Photo Awards 2010. Une belle façon d’honorer le photojournalisme belge.

Pour cette cinquième édition du Nikon Press Photo Awards et parmi les 140 candidatures, Olivier Papegnies s’est vu décerner un prix pour sa série de clichés pris en Haïti peu de temps après le séisme en janvier 2010. Quant à Katrijn Van Giel, elle a été récompensée pour une photographie prise au Pakistan.

Un concours, deux récompenses

Ce concours, réservé aux photographes de presse belges ou résidant en Belgique, a attribué deux prix différents lors de sa cérémonie au Bozar de Bruxelles. Le Nikon Press Photo Awards remporté par Olivier Papegnies est destiné à la plus belle photo dans la catégorie des photographes de presse de plus de 30 ans. Le Young Promising Photographer Award est, de son côté, consacré aux photographes de moins de 30 ans.

Cinq personnes d’horizons différents composent le jury. Un photographe de presse, des représentants de musées ainsi que des membres de la société Nikon ont été désignés pour juger chacun des clichés. Ce jury se base sur une série de critères établis par le règlement du concours :

  • La pertinence de la photographie par rapport au thème de la catégorie (sports, news, stories ou portrait)
  • L’esthétique de la photographie
  • La qualité technique de la photographie
    

Focus sur Haïti

Sur le site d’informations Le Soir.be, il est possible de découvrir la série d’images primées d’Olivier Papegnies. Nous l’avons contacté afin de revenir sur ce reportage dans un pays dévasté après le tremblement de terre de janvier 2010.

Olivier Papegnies est photographe de presse indépendant. Il a collaboré avec de nombreux  médias tels que « Le Soir », « La Libre Belgique », La « DH », « Belga » ou encore « Reuters ». Lors de la catastrophe survenue en Haïti, le photographe n’a pas hésité à se rendre sur place pour témoigner de la situation précaire des populations locales. Il s’est alors retrouvé parmi les premières équipes sur le terrain et a assisté à la détresse des victimes se trouvant sans abri et sans matériel de secours dans les premiers jours suivants la catastrophe.

« Au départ, il y avait quelques tensions dues à la présence de pilleurs et au manque d’assistance. L’armée a du intervenir, il y a eu des tirs et donc quelques tués » relate-t-il. Une fois la stabilité retrouvée, le photographe garde le souvenir d’un peuple « bourré d’humanité » : « c’était fantastique. Les gens étaient accueillants et reconnaissants que l’on dénonce leur situation précaire et le manque criant d’assistance ».

Son reportage nous offre ainsi, dans la simplicité, le quotidien des victimes, l’intervention des équipes de soins ou encore les images des décombres. Selon La Libre Belgique, les membres du jury ont apprécié « la dure réalité et le contraste entre vie et mort dans cette région sinistrée » qui transparaissaient dans ces photos.

Reconnu par la profession

Le Nikon Press Photo Awards permet de remettre sur le devant de la scène une profession en perdition subissant les conséquences de la surabondance d’images, notamment sur Internet.

« Grâce à ce prix, on se sent soutenu dans ses initiatives, c’est assez gratifiant » explique Olivier Papegnies. Le jury a été conquis par la cohésion entre les images présentées par le photographe qui a voulu avant tout montrer les premiers moments qui ont suivi le tremblement de terre. « Il est, toutefois, un peu dommage que l’on soit récompensé à travers la catastrophe et le malheur des autres, ajoute Olivier Papegnies, mais c’est aussi le métier qui le veut ».
 

 

 

Commentaires
Ajouter un nouveau Rechercher
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
Saisissez le code que vous voyez.

3.26 Copyright (C) 2008 Compojoom.com / Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

 
Web Design by MangoGem A Division of U.E.G.U.E.G. .Valid XHTML and CSS.