Les jeunes internautes sont-ils les vaches à lait de Facebook ? PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Sophie Fluyt   
Vendredi, 06 Mai 2011 09:17

Facebook doit faire face à une plainte d’un père de famille américain. Ce dernier ne conçoit pas que les jeunes de moins de dix-huit ans, y compris son fils, soient utilisés par les publicitaires sur le réseau social.

En vous connectant à votre compte Facebook, vous n’aurez surement pas loupé la bannière publicitaire vous proposant moult produits adaptés à vos besoins. Toutefois, ce ne sont pas les annonces ciblées et adaptées aux profils des utilisateurs de Facebook qui sont l'objet de protestations, mais la possibilité pour les mineurs d’âge de presser le bouton « I like » relié à une publicité quelconque.

Les enfants et adolescents peuvent ainsi partager leur amour pour une célèbre marque de crème glacée américaine et, dans le même temps, se faire les excellents relais publicitaires des annonceurs sur Facebook.
 
L'affaire portée en justice
 
Le site d'information de la RTBF nous rapporte que Scott Nastro a déposé une plainte devant le tribunal civil de New York. Il reproche à Facebook de se servir des profils ou des noms des utilisateurs de moins de 18 ans pour promouvoir des produits et services sans l’autorisation des parents.

Il souhaite associer tous les utilisateurs de Facebook de moins de 18 ans de son Etat dont les noms et profils ont permis de promouvoir des produits ou services.

La réaction des représentants de Facebook ne s’est pas fait attendre : « nous pensons que cette plainte est complètement infondée et nous la combattrons vigoureusement » ont-ils indiqué par e-mail à l’AFP.
 
Facebook: stratège publicitaire
 
C’est en 2007 que Mark Zuckerberg a lancé une importante stratégie publicitaire sur son réseau social. Le principe de base était de relier les publicités des annonceurs aux centres d’intérêts et aux activités des inscrits. Il est donc, depuis lors, possible d’indiquer qu’on « aime » un produit, de donner son avis sur un restaurant ou de rajouter des produits à sa wish list ; une façon pour les publicitaires de cibler au maximum leurs annonces et de s’insérer dans les conversations.

L’autre motif de la plainte de Scott Nastro concerne l’application « recherche d’amis » qui recommande aux utilisateurs de devenir « ami » avec d’autres membres de Facebook. M. Nastro souhaite que cette application ne soit pas proposée aux jeunes.

L’avocat de M. Nastro, Lee Squitieri, demande au juge que les mineurs soient dédommagés et qu’ils obtiennent un remboursement des profits que les publicitaires génèrent  grâce aux membres de Facebook de moins de 18 ans.

 

Commentaires
Ajouter un nouveau Rechercher
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
Saisissez le code que vous voyez.

3.26 Copyright (C) 2008 Compojoom.com / Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

 
Web Design by MangoGem A Division of U.E.G.U.E.G. .Valid XHTML and CSS.