Actualités

"Avorter à 20 ans. Décision intime"

Suite du cycle "Sex and the University", organisé par le centre de planning familial Aimer à l'ULB. Ce mardi 3 mai, c'est le droit à l'interruption volontaire de grossesse qui est mis en avant, avec la projection du film "If These Walls Could Talk" et les témoignages d'anciens et actuels médecins, accueillants et animateurs d'Aimer à l'ULB, pionnière dans la lutte pour le droit à l'avortement. L'événement aura lieu dans la Salle Dupréel. Plus d'infos.

Qui est en ligne ?

Nous avons 33 invités en ligne

Rejoignez-nous

Rejoignez-nous sur FacebookSi vous voulez nous suivre sur Twitter

Statistiques

Membres : 144
Contenu : 1850
Liens internet : 3
Affiche le nombre de clics des articles : 2360045

Rédaction

. Se connecter
Justice et web 2.0 : le mariage improbable? PDF Imprimer Envoyer
Écrit par O. C.   
Vendredi, 06 Mai 2011 09:59

Justice et réseaux sociaux ont toujours entretenu une relation passionnelle et passionnante. Un « je t’aime, moi non plus » dans la plus grande tradition humaine.  Tantôt collaborative, tantôt destructrice, leur intimité révèle les contradictions de nos natures insaisissables. Vie privée ou vie publique, communication publicitaire ou fuites embarrassantes, profil socio-psychologique, CV multimédia, super blog ou vaste blague, Facebook, pour ne pas le citer, rime avec (presque) autant d’antagonismes qu’il n’a séduit d’utilisateurs. Un terrain fertile de nouvelles questions juridiques complexes sur lesquelles les ténors un peu ringards laissent la main aux zorros 2.0. L’histoire de leurs histoires dévoile pourtant quelques régularités, des cas d’école que l’on pourrait tenter de regrouper.

Ainsi, le réseau social aux 600 millions d’inscrits est évidemment un formidable outil de communication pour tous. La justice, elle aussi, a logiquement saisi cette opportunité d’élargir ses canaux d’information et de communication à moindre frais. Un partenariat incontestable.

Dans le registre des collaborations heureuses, nous évoquerons aussi comment le web 2.0 a pu fournir à la justice des informations cruciales dans la résolution de certaines affaires. De la preuve à la localisation d’une personne disparue et/ou recherchée, les opportunités du réseau sont nombreuses.

Néanmoins, les réseaux sociaux, c’est aussi une jungle d’informations publiques et privées dont les propriétaires peuvent aisément perdre le contrôle. Encore une fois, la justice n’échappe pas à la règle. Nous verrons de quelle manière Facebook et ses émules peuvent lui être directement préjudiciables.

Commentaires
Ajouter un nouveau Rechercher
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
Saisissez le code que vous voyez.

3.26 Copyright (C) 2008 Compojoom.com / Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

 
Web Design by MangoGem A Division of U.E.G.U.E.G. .Valid XHTML and CSS.