Actualités

"Avorter à 20 ans. Décision intime"

Suite du cycle "Sex and the University", organisé par le centre de planning familial Aimer à l'ULB. Ce mardi 3 mai, c'est le droit à l'interruption volontaire de grossesse qui est mis en avant, avec la projection du film "If These Walls Could Talk" et les témoignages d'anciens et actuels médecins, accueillants et animateurs d'Aimer à l'ULB, pionnière dans la lutte pour le droit à l'avortement. L'événement aura lieu dans la Salle Dupréel. Plus d'infos.

Qui est en ligne ?

Nous avons 6 invités en ligne

Rejoignez-nous

Rejoignez-nous sur FacebookSi vous voulez nous suivre sur Twitter

Statistiques

Membres : 144
Contenu : 1850
Liens internet : 3
Affiche le nombre de clics des articles : 2360038

Rédaction

. Se connecter
Russie : perpète pour le meurtrier d'une journaliste et d'un avocat PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Denis Watteyne   
Vendredi, 06 Mai 2011 11:41
Un ultra-nationaliste russe a été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité. Il avait tué une journaliste d'un journal d'opposition ainsi qu'un avocat militant pour les droits de l'Homme.

 

Anastassia Babourova, 25 ans, travaillait pour le journal d'opposition Novaïa Gazeta. Stanislav Markelov, 34 ans, était un avocat spécialisé dans la défense des droits de l'Homme. Tous deux ont été tué par Nikita Tikhonov, un homme de 31 ans , ultra-nationaliste russe. Celui-ci avait tiré en pleine rue moscovite sur les deux personnes qui sortaient d'une conférence de presse. 

Lors de celle-ci, en janvier 2009, l'avocat avait dénoncé la libération anticipée de l'ex-colonel russe Iouri Boudanov, condamné pour avoir étranglé une jeune fille de 18 ans alors qu'il servait en Tchétchénie. L'avocat mettait d'ailleurs souvent son nez dans des dossiers sensibles liés à la Tchétchénie. La jeune femme de 25 ans, elle, ne représentait pas une cible, mais elle accompagnait l'avocat au moment de la fusillade.

CRIME IMPUNI

Cette affaire en rappelle une autre. En mai 2006, Anna Politkovskaïa, aussi journaliste pour la Novaïa Gazeta, avait été tué près de son domicile à Moscou.
Elle militait également pour le respect des droits de l'Homme en Russie et notamment en Tchétchénie. La comparaison s'arrête là puisque ce crime est toujours impuni.

Pour le double meurtre, justice est faite. Les parents de la journaliste de 25 ans jugent la peine infligée aux deux accusés "adéquate et juste", a-t-on appris de l'avocat de la famille, qui s'est confié à l'agence russe Interfax. La femme du tueur a elle aussi été condamné à 18 ans de prison ferme pour complicité.

LA DEFENSE EN APPEL

La défense a d'ores et déjà annoncé son intention de faire appel. Elle souligne "l'absence totale de preuves de culpabilité des accusés".

Sources : d'après une dépêche AFP disponible sur la-croix.com

 

Commentaires
Ajouter un nouveau Rechercher
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
Saisissez le code que vous voyez.

3.26 Copyright (C) 2008 Compojoom.com / Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

 
Web Design by MangoGem A Division of U.E.G.U.E.G. .Valid XHTML and CSS.