Ophélie Fontana : une ancienne étudiante de l’ULB PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Claire Huysegoms   
Mardi, 10 Mars 2009 14:38

 

Présentatrice du JT les week-ends à la RTBF, Ophélie Fontana est aussi une ancienne étudiante de l’ULB. Rencontre avec un visage emblématique de la chaîne publique qui revient sur ses années « ULB ».
 
 
 
 
 
 
 
 
  
Ecoutez Ophélie Fontana :
 
 
 
Ecoutez Jean-Jacques Jespers :
 
 
 
« Dis, t’arrête un peu d’écouter aux portes ? », lance joyeusement Ophélie Fontana, sourire éclatant aux lèvres, au régisseur dont les commentaires résonnent dans toute la salle. C’est ainsi que l’interview commence. Soucieuse de détendre l’atmosphère afin de nous recevoir le mieux possible sur son lieu de travail, le plateau du JT de la RTBF, la présentatrice revient sur son passage à l’ULB.

Sortie des bancs de l’université en 2001, son arrivée à la RTBF s’est déroulée de manière très naturelle. Après ses candidatures en Information et Communication, elle choisit la licence en journalisme durant laquelle elle fit, entre autres, un stage au JT de la RTBF. Stage qui s’est « relativement bien passé » selon elle. De fait, Ophélie Fontana a ensuite remplacé quelques journalistes malades durant ses études. A côté de ces piges, la jeune apprentie-journaliste a également réussi à garder un pied dans la maison Reyers via un job d’assistanat à la réalisation. En juin de sa dernière année d’études, elle obtient un entretien avec le rédacteur en chef qui l’embauche sans plus tarder. Et dès le mois de juillet, la battante Ophélie Fontana fait partie intégrante de l’équipe du JT de la RTBF.

Sa persévérance est d’ailleurs un des traits de caractères que son ancien professeur de journalisme, Jean-Jacques Jespers, retient tout particulièrement. « Ophélie Fontana était quelqu’un de très impliqué. » Tout en brossant un portrait positif de l’ancienne étudiante, le professeur souligne toutefois qu’elle ne brillait pas particulièrement lors de ses prestations, « je ne l’ai connue que durant un an, mais dans mes souvenirs, c’est une personnalité solaire, souriante. Cependant, je n’ai pas le souvenir d’une bûcheuse. Mais Ophélie Fontana était sereine, c’est sûr. ».

« Souvent quand j’écris, je me rappelle des cours de Monsieur Gergely »

Le stress n’a effectivement jamais été le meilleur ami de la journaliste. « Honnêtement, ce métier, m’apporte du plaisir, mais pas de stress. Même dans les situations les plus urgentes, je ne panique pas, au contraire, cela m’amuse ! », nous dévoile Ophélie Fontana. Selon ses collègues comme Dominique Dussein ou encore Alexandre Mittea, travailler avec elle est vraiment agréable. « Elle a beaucoup de talent et ne rencontre pas de problème pour passer des reportages à la présentation », nous apprend ce dernier.

Quant aux souvenirs marquants de l’intéressée lors de son passage à l’ULB, Ophélie Fontana se souvient surtout des cours de Thomas Gergely, professeur de "Méthodologie et exercices de communication écrite" depuis près de trente ans. « Savoir bien écrire me semble être une des bases du journalisme. Mais il y a aussi d’autres cours fort intéressants comme l’économie, la littérature, etc ». La présentatrice utilise en effet son bagage universitaire pour décrypter l’actualité et mieux la présenter aux téléspectateurs, le tout livré avec un sourire lumineux qui ne gâche rien.
 
 
 
Commentaires
Ajouter un nouveau Rechercher
Stéphane  - Bravo   |87.65.139.xxx |2009-03-11 21:54:06
Très bon article, Claire.

Biz
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
Saisissez le code que vous voyez.

3.26 Copyright (C) 2008 Compojoom.com / Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

 
Web Design by MangoGem A Division of U.E.G.U.E.G. .Valid XHTML and CSS.