Actualités

Les médias sont-ils libres?

"Les médias sont-ils libres ?", c’est la question à laquelle tenteront de répondre Jean-Jacques Jespers (ancien journaliste et professeur à l’ULB), Michel Collon (journaliste indépendant) et Thierry Fiorilli (éditorialiste-journaliste au quotidien “Le Soir”) au cours d'une conférence-débat ce 26 avril à l’Université Libre de Bruxelles. Plus d'infos

Qui est en ligne ?

Nous avons 2 invités en ligne

Rejoignez-nous

Rejoignez-nous sur FacebookSi vous voulez nous suivre sur Twitter

Statistiques

Membres : 144
Contenu : 1850
Liens internet : 3
Affiche le nombre de clics des articles : 2360227

Rédaction

. Se connecter
Les syndicalistes se mobilisent pour la cause PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Hélène Poncin   
Jeudi, 19 Mars 2009 17:04
Ils sont présents depuis le début des actions et entendent faire pression sur le gouvernement. FGTB et CSC se disent aux côtés des travailleurs sans-papiers. Ils pointent l’exploitation et la clandestinité dont ces derniers sont souvent les victimes.

 

Mercredi 18 mars, la place de la Bourse avait pris quelques couleurs… à forte dominance rouge et vert. Foulards, casquettes, affiches et drapeaux, toutes l’artillerie avait été sortie pour l’occasion. Les syndicats étaient là et on les a vus !

« La problématique des sans-papiers a toujours été au cœur de nos revendications »,a rappelé Claude Rolin, le Secrétaire général de la CSC. Pour le syndicat chrétien et son homologue socialiste, « il y a clairement une hypocrisie quant à l’approche du travail des sans-papiers ». La plupart d’entre eux travaille, ils sont affiliés aux syndicats et payent leurs cotisations sociales mais ne bénéficient pas de l’aide et des protections sociales qui devraient leur revenir. Selon Anne Demelenne, Secrétaire générale de la FGTB, les décideurs politiques sont responsables du développement d’un travail clandestin qui précarise les sans-papiers et les entraînent « dans des circuits mafieux ».

« Ce n’est pas de l’humanitaire, c’est un combat syndical ! »


Daniel Van Daele, Secrétaire fédéral de la FGTB ne mâche pas ses mots. Pour lui, « depuis un an Annemie Turtelboom ne fait pas son boulot, elle doit donc partir ». Les syndicalistes l’ont dit et l’on répété, ils demandent des règles claires en matières de travail clandestin et une protection pour les sans-papiers qui sont contraints de travailler en noir.
Laisser la situation telle qu’elle est, ce serait accepter que ces personnes et leurs familles en situation d'extrême fragilité restent dans la clandestinité et continuent à devoir travailler sans aucune protection sociale pour des salaires de misère. « La course à la compétitivité se nourrit de ce non-droit pour mettre les travailleurs en compétition et accentuer ainsi la tension sur le marché de l'emploi », ont commenté les syndicats. FGTB et CSC prônent une régularisation basée sur un ancrage local durable pour les sans-papiers séjournant sur notre territoire depuis 5 ans.

Ecoutez Anne Demelenne, Secrétaire générale de la FGTB, elle réaffirme l’engagement et les revendications de son syndicat.
Commentaires
Ajouter un nouveau Rechercher
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
Saisissez le code que vous voyez.

3.26 Copyright (C) 2008 Compojoom.com / Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

 
Web Design by MangoGem A Division of U.E.G.U.E.G. .Valid XHTML and CSS.