Articles associés

Qui est en ligne ?

Nous avons 43 invités en ligne

Rejoignez-nous

Rejoignez-nous sur FacebookSi vous voulez nous suivre sur Twitter

Statistiques

Membres : 144
Contenu : 1850
Liens internet : 3
Affiche le nombre de clics des articles : 2360263

Rédaction

. Se connecter
Julie Frère : au coeur des bandes urbaines PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Jean-Jacques Bartholomei   
Jeudi, 22 Octobre 2009 10:03

Julie Frère est la réalisatrice de deux enquêtes diffusées sur La Une dans l’émission "Question à la Une", à propos des bandes urbaines. Des reportages interpellant d’un point de vue journalistique : comment entrer en contact avec ces personnes ? Quels en sont les dangers ?

Julie Frère n’était pas seule pour confectionner les sujets, elle a travaillé avec Marie Pierre Deghaye, journaliste et instigatrice du thème. Initialement, un seul reportage devait être monté, mais elles se sont rapidement rendues compte que cette délinquance était totalement différente que l'on se trouve à Bruxelles ou à Liège. A Llège, les bandes collaborent entre-elles pour commettre des délits. A Bruxelles par contre, elles s’affrontent violemment, avec plusieurs meurtres à la clé.

En visionnant les images, difficile de ne pas se demander si les deux femmes n'ont pas eu peur, peur de se retrouver, de nuit, dans certains quartiers, entourées de jeunes. "A partir du moment où l'on rencontre les jeunes à travers une personne en qui ils ont confiance, c'est directement plus facile" confie Julie Frère. Dans la plupart des interviews, les jeunes se faisaient interviewer seul et  discrètement, "parce que parler à la presse, c'est comme être une balance". De plus,  "on était toujours quatre (avec le preneur de son et le cameraman, NDLR) et ils étaient souvent seul, donc ça allait".

Les principales difficultés qu'ont rencontrées Julie Frère et Marie Pierre Deghaye étaient d'"entrer en contact et d'avoir rendez-vous avec les jeunes. La plupart sont sur écoute téléphonique, ils ont plusieurs numéros de teléphone portable, des cartes prépayées. Il fallait parfois laisser 15 messages avant d'avoir un rendez-vous" explique Julie Frère. "On a aussi créé un compte sur Skyblog. On a envoyé de nombreux messages".

Le reportage nous emmène également à la rencontre de Mireille, éducatrice à Bruxelles. C'est elle qui sera le relais entre les journalistes et les jeunes. C’est presque sans aucune aide financière que cette femme aide des jeunes en difficulté. Écoutez-la, au micro d'Ayda Kardas.

Voici la bande annonce du "Question à la Une" sur les violences urbaines.

 

 Pour regarder les reportages en intégralité, cliquez ici (puis sélectionnez successivement Vidéos, Question à la une, 2009, Questions à la une du mercredi 21 octobre).

 

Commentaires
Ajouter un nouveau Rechercher
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
Saisissez le code que vous voyez.

3.26 Copyright (C) 2008 Compojoom.com / Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

 
Web Design by MangoGem A Division of U.E.G.U.E.G. .Valid XHTML and CSS.